Différents modèles de bleu de travail à portée de main

Bleu de travail
Pour faire des travaux manuels, il importe d’avoir la tenue adaptée. En effet, le caractère salissant des métiers tels que la plomberie, la mécanique ou encore la peinture nécessite que le vêtement utilisé soit de la bonne couleur. Un uniforme bleu se trouve donc être la meilleure alternative pour rester propre tout en étant un artisan. Il en existe de plusieurs qualités, mais ils ne sont pas accessibles à tous les budgets. Pour vous faciliter le choix, voici un guide qui présente les différents modèles à portée de main.

Comment choisir parmi les différents motifs qui existent ?

Quelle que soit la nature de son activité, tout ouvrier est en mesure de trouver un bleu de travail à sa convenance. Les métiers ayant un mode de fonctionnement manuel sont les plus concernés. Ainsi, dans la grande gamme de tenues manuelles qui existent, on retrouve :

  • La cotte à bretelles bleu marine ;
  • La salopette ;
  • La veste de travail ;
  • La blouse ;
  • La combinaison ;
  • Le pantalon.

Pour choisir l’un ou l’autre de ces uniformes, il est préférable d’en connaître les caractéristiques. En général, le premier critère est relatif au type de profession. Certains métiers vont nécessiter des adaptations dont le but est d’affermir le côté pratique de la tenue. Ainsi, une combinaison peut être modifiée en y ajoutant des poches, des renforcements au niveau des genoux, une braguette ou des passants de ceinture supplémentaires.

En ce qui concerne les autres caractéristiques, il faut prendre en compte la qualité de la matière utilisée pour la fabrication et son épaisseur. Par ailleurs, s’il s’agit d’une salopette, en dehors des particularités précédentes, il est recommandé de tenir compte de sa construction au niveau de la ceinture. En effet, cette combinaison est souvent privilégiée parce qu’elle ne se porte pas avec une ceinture. Une blouse, quant à elle, se préfère ample avec plusieurs poches.

Des tenues de travaux manuels moins chères pour quelle qualité ?

D’un point de vue général, une tenue moins chère pour des travaux manuels ne présente pas les mêmes critères que celle ayant une qualité supérieure. En effet, on observe une faible épaisseur au niveau du tissu utilisé pour la conception. Cet état de choses est de nature à provoquer de fréquentes déchirures sur certaines parties du vêtement. De même, les accessoires tels que les fermetures, les boutons ainsi que les passants de ceinture qui sont utilisés ne sont souvent pas originaux.

Néanmoins, il est bien possible d’avoir de bonnes tenues avec des moyens limités. Tout ce que vous avez à faire est de savoir reconnaître la caractéristique du tissu. De nombreux fournisseurs proposent également des prix très abordables tout en veillant à la qualité du produit proposé. Être très regardant sur la teinte de la tenue est aussi une astuce qui permet de détecter la mauvaise qualité sur le marché.

Quelques procédés utiles pour entretenir sa tenue obtenue à un prix abordable

Il ne faut pas perdre de vue la raison pour laquelle le bleu a été choisi comme la couleur de travail. C’est bien parce qu’il permet de rendre les saletés quasiment invisibles. Il peut donc sembler inutile de vouloir laver son uniforme. Cependant, des tâches obligent à procéder à un nettoyage ciblé de sa tenue.

Les graisses sont l’une des impuretés qui se font le plus remarqué sur le vêtement. Elles peuvent s’éliminer avec du détachant aérosol. Pour utiliser ce produit, il faut juste le vaporiser sur la tenue et patienter pendant environ une vingtaine de minutes. Vous pouvez aussi vous servir d’un savon de Marseille. Une fois le traitement finit avec le savon, il faut maintenant passer le vêtement dans la machine à laver.

Il existe bien évidemment des indications sur la température de lavage d’un uniforme de travaux manuels. Cette température est définie en fonction du matériau ayant servi à la fabrication de la tenue. Ainsi, pour les tenues en coton, il est recommandé un nettoyage à 90 degrés.

Le polyester se lave, pour sa part, à 60 degrés. En ce qui concerne les autres tissus qui ne présentent que très peu de tâches, un lavage à 40 degrés est conseillé. Il existe cependant un inconvénient à nettoyer une tenue dotée de ces caractéristiques. Cette dernière peut perdre sa taille initiale.

Cet équipement coûte-t-il cher sur le marché ?

Pour avoir ce type d’uniforme, vous ne serez pas obligé de prévoir un budget colossal. En effet, il est spécialement conçu pour faciliter la vie des artisans dans leurs tâches. Ainsi, les prix sont étudiés de façon minutieuse pour les mettre à la portée de tous. De plus, les différents formats qui sont disponibles ne se valent pas tous.

Il peut alors s’observer de légères différences entre les matières. Il en est de même en ce qui concerne les accessoires utilisés pour la conception. Le type de fermeture, le nombre de boutons, le format du col et bien d’autres facteurs interviennent quand il s’agit de fixer le prix d’une tenue destinée à un métier manuel.

Pour vérifier les tarifs, vous pouvez vous rendre dans des boutiques spécialisées ou visiter certains sites sur Internet. De nombreux fournisseurs existent et, selon cette diversité, les prix peuvent également changer. Le mieux à faire est de définir au préalable les caractéristiques de la tenue voulue avant de se rendre sur le terrain ou de passer sa commande en ligne. Cette précaution permet de réduire les champs de recherche et vous pourrez vous concentrer sur une fourchette précise en ce qui concerne les prix.


Comment trouver un bon plombier à Annecy ?
Installation et entretien de chauffage à Valenciennes et Marly