Raccord PVC : tout savoir pour faire le bon choix

Raccord PVC

Dans une installation de plomberie, les raccords sont des éléments de jonction entre les tuyaux. Ils permettent l’assemblage des tuyaux et sont garants du caractère étanche des canalisations. Ces raccords plomberies se déclinent sous plusieurs types selon leur usage : les raccords en cuivre, les raccords en laiton, les raccords en PE, les raccords en PER, et les raccords multicouches et notamment les raccords en PVC. Petit zoom sur les raccords en PVC !

Qu’est-ce qu’un raccord en PVC ?

Avant la compréhension de l’ensemble, il serait intéressant de saisir le sens des mots séparément. PVC, que cela signifie-t-il ? PVC est une abréviation qui désigne Polychlorure de Vinyle. Il s’agit d’une matière plastique issue du pétrole et du sel de mer dont la simplicité d’installation et la durabilité ont fait de lui un matériau de prédilection des professionnels de la plomberie. Un raccord est un élément de jonction entre des tuyaux d’une installation de plomberie. Un raccord en pvc est donc un élément constitué de polychlorure de vinyle qui permet d’assembler des tuyaux dans une installation de plomberie. Mais pas utilisé dans n’importe quelle tuyauterie ! En effet, les raccords en PVC sont plutôt employés pour l’évacuation des eaux usées. Ce sont donc les raccords les plus souvent rencontrés dans les salles de bain et les cuisines. Par rapport aux autres raccords, il présente l’avantage d’être assez facile à poser. En effet, tout comme les raccords rapides, les raccords en PVC ne nécessitent pas de soudure, mais il suffit de les coller.

Quels sont les différentes sortes de raccords en PVC ?

Avant de pouvoir choisir quoi que ce soit, il est d’abord nécessaire de connaître entre quoi vont porter les choix. Les différents types de raccords en PVC sont classés en six principales familles. Il y a d’abord les raccords droits qui regroupent les manchons à butée, les manchons de dilatation qui permettent une évacuation horizontale ou verticale et les manchettes de réparations et manchette d’adaptation. Il y a ensuite les coudes qui regroupent les coudes simples, les coudes doubles ou parallèles, les coudes à joint élastomère et les coudes à joints à lèvre. Il y a aussi les embranchements qui regroupent les embranchements simples ou doubles. En outre, il y a les culottes à embranchement simple ou double avec différentes inclinaisons. De plus, il y a aussi les tampons. Et enfin il y a les réductions. Il est important de souligner que le raccord mâle s’emboite dans le raccord femelle.

Comment choisir le raccord PVC adéquat ?

Le choix dépendra à la fois de la configuration de la tuyauterie et de l’usage qui va être effectué. Pour raccorder deux tuyaux d’un même diamètre, il faut choisir un manchon à butée. Pour empêcher la dilatation des tubes en PVC, plutôt se tourner vers les manchons de dilatation. Dans le but de raccorder un tube endommagé, la manchette de réparation et en vue de prolonger une canalisation qui existe déjà, la manchette d’adaptation. En ce qui concerne le changement de direction entre deux ou trois tubes, privilégier les coudes simples et les coudes doubles ou parallèles ; afin de se raccorder sur une autre canalisation constituée d’une matière différente, il est préférable de se pencher vers les coudes à joint élastomère. Sinon, pour monter des branchements démontables pour sanitaires, il faut opter pour des coudes joints à lèvres. Pour procéder à un raccordement inférieur au diamètre principal, se tourner vers les embranchements. Quant à dériver une canalisation horizontale, s’orienter vers les culottes. Afin de permettre l’accès à l’intérieur d’une canalisation, choisir des tampons et pour réduire une installation entre deux tubes, il faut se diriger du côté des réductions. D’ailleurs, les conseils avisés d’un professionnel seront toujours les bienvenus. Les raccords pros pouvant causer certaines difficultés de manipulation.

5 méthodes très simples pour débloquer une canalisation
Quand vidanger sa fosse septique ?